Comment se former au métier de chauffeur VTC ?

Le secteur d’activité du VTC continue sa croissance même si ce n’est plus aussi fulgurant qu’à ses débuts. Beaucoup de jeunes et moins jeunes s’intéressent de près à ce métier très convoité et presque à portée de main. Cependant, au moins une formation est requise pour devenir vétéciste professionnel détenteur d’une carte VTC.

Deux différents types de formations pour devenir chauffeur VTC

Être chauffeur VTC n’est pas être un chauffeur de taxi. Au-delà de la capacité à conduire une voiture, il y a des caractéristiques propres aux Voitures de Transport avec Chauffeur. Pour connaître le service dans les moindres détails et réussir les examens, suivre une formation chauffeur VTC est une obligation.

Suivre des formations initiales pour aspirants vétécistes

Le métier de chauffeur VTC est régi par des lois strictes. Pour effectuer ce métier, vous devez être détenteur d’une carte professionnelle VTC. Vous ne pouvez obtenir cette dernière qu’après avoir passé les examens organisés par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Beaucoup sont ceux qui sont recalés à l’issue de ces examens. C’est pour cette raison qu’il est primordial que vous vous formiez comme il se doit.

La formation dont il est question est un court cursus destiné à vous préparer pour les examens théoriques et pratiques. Le domaine du VTC peut être très rude en concurrence, il faut mettre tous les atouts de votre côté. Il est fortement conseillé de suivre des cours dans des instituts de formation professionnelle agréésseulement. Au cas où vous l’ignoriez encore, formation VTC à Paris est un leader absolu dans ce domaine.

Une deuxième vague de formation pour se perfectionner

Supposons que vous avez passé les examens avec réussite et que vous avez obtenu votre précieuse carte VTC. La validité de cette carte professionnelle est de 5 ans seulement. C’est pour cette raison que tous les 5 ans, vous devez suivre une formation continue. Le renouvellement de votre licence sera seulement validé après l’attestation d’une formation de 14 heures.

Le but de ces formations est surtout de vous informer sur de potentielles nouvelles règles régissant le métier de chauffeur VTC. C’est également l’occasion pour vous rappeler toutes les modalités de cette activité qui est quelque peu contraignante. Cela peut toucher la communication, le marketing, la gestion financière, la maîtrise de nouvelles technologies, etc.

Les domaines à maîtriser si vous voulez devenir chauffeur VTC

Il est possible de vous présenter avec les documents nécessaires à la CMA pour vous inscrire en tant que candidat libre. C’est un choix qui n’engage que vous, mais avant tout, sachez qu’il y a des connaissances que vous devez avoir maîtrisées. Pour être certain d’avoir les bagages pour affronter les examens, il est toujours plus avantageux de suivre une formation chauffeur VTC.

Les connaissances requises pour les examens théoriques

Chauffeur VTC est un métier très strict qui nécessite une certaine polyvalence. Au-delà de la connaissance des routes et de la conduite, il y a également l’aspect relationnel et management à appréhender. Conformément aux épreuves que vous allez passer, vous devez donc avoir au moins des connaissances de base dans :

  • La sécurité routière
  • La réglementation nationale du métier de VTC
  • La réglementation des transports
  • La gestion d’entreprise
  • Le développement commercial
  • Des notions linguistiques : français et anglais

Une formation facultative pour faire de vous un vétéciste entreprenant

Après l’obtention de la carte VTC, vous avez deux choix. Vous pouvez devenir salarié et travailler pour des plateformes comme Uber, MarcelCab, chauffeur privé, etc. Vous pouvez également travailler en indépendant en montant votre propre service. En plus de la formation chauffeur VTC classique, vous aurez besoin d’une formation complémentaire pour cette deuxième option.

Stage d’une semaine organisée par la CMA

En supposant que vous voulez voler de vos propres ailes, le Stage de Préparation à l’Installation vous apprendra à réussir. Il s’agit d’un stage payant qui est organisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Ce stage n’est plus obligatoire, cependant, il est fortement conseillé si vous voulez vraiment connaître la prospérité dans le VTC.

Cette formation d’une semaine est surtout axée sur la gestion de l’entreprise. Si vous avez l’ambition de devenir autre chose que chauffeur VTC ultérieurement, ne vous dispensez pas de telles aubaines.

Related Posts
No related posts for this content

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: